Offres Disponibles :

Stages

Offres de stages

Laboratoire d’accueil UMR 1347 Agroécologie-Pôle Interactions Plantes Microorganismes : 

-------------------------------------------------------------

 

Deux stages au sein de l'équipe « Santé des plantes : défense et mycorhize »

 

Responsable: Daniel Wipf (daniel.wipf@inra.fr)

Possibilités d’accueil: 2

 

Sujet de Stage 1Caractérisation sur cellules vivantes et sur membrane isolée de l’asymétrie des feuillets de la membrane plasmique des cellules végétales et de son évolution en réponse au stress (mots clés : biochimie préparative, sondes fluorescentes, spectrofluorimétrie, microscopie, membrane, lipides, signalisation) 

Maître de stage: Francoise Simon-Plas                                      

Tel: 03 80 69 32 75

Fax : 03 80 39 32 24

E-mail: francoise.simon-plas@inra.fr

 

Sujet de Stage 2Implication de la dynamique des microdomaines membranaires dans la signalisation de la cellule végétale en réponse aux modifications de son environnement

(mots clés : biologie cellulaire, cascade de signalisation, membrane plasmique, domaines ordonnés, sondes ratiométriques, spectrofluorimétrie)

Maître de stage : Patricia Gerbeau-Pissot                      

Tel: 03 80 69 34 59

Fax : 03 80 69 37 53

E-mail:patricia.gerbeau-pissot@ inra.fr

 

 

Références bibliographiques

 

Gronnier J, Gerbeau-Pissot P, Germain V, Mongrand S, Simon-Plas F Divide and Rule Trends in Plant Science 23(10) 899-917,2018

Grosjean K, Der C, Robert F, Thomas D, Mongrand S, Simon-Plas F, Gerbeau-Pissot P. Interactions between lipids and proteins are critical for organization of plasma membrane-ordered domains in tobacco BY-2 cells.J Exp Bot. 69 (15):3545-3557, 2018

Sandor R, Der C, Grosjean K, Anca I, Noirot E, Leborgne-Castel N, Lochman J, Simon-Plas F, Gerbeau-Pissot P. Plasma membrane order and fluidity are diversely triggered by elicitors of plant defence. J Exp Bot. 67 (17):5173-85, 2016

Grosjean K, Mongrand S, Beney L, Simon-Plas F, Gerbeau-Pissot P.Differential effect of plant lipids on membrane organization: specificities of phytosphingolipids and phytosterols.J Biol Chem.290:5810-25, 2015

Gerbeau-Pissot P, Der C, Thomas D, Anca IA, Grosjean K, Roche Y, Perrier-Cornet JM, Mongrand S, Simon-Plas F. Modification of plasma membrane organization in tobacco cells elicited by cryptogein. Plant Physiol.164 (1):273-86, 2014

 

-------------------------------------------------------------

 

Sujet de stage:Impact de sidérophores microbiens sur la nutrition en fer et la santé du pois (Pisum sativum)

 

Maître(s) de stage : Sylvie MAZURIER   

Tel: 0380693093

Fax : 0380693224

E-mail: sylvie.mazurier@inra.fr 

 

Le projet vise à progresser dans la connaissance des interactions liées au fer entre le pois et les bactéries appartenant au groupe des Pseudomonasspp. fluorescents afin de promouvoir la nutrition en fer et la santé de la plante hôte. Le pois a été choisi pour son fort potentiel en agroécologie lié à sa capacité à développer des symbioses racinaires fixatrices d'azote et à la forte teneur en protéines de ses graines. Toutefois cette espèce est sensible à la carence en fer et peut développer des symptomes de chlorose ferrique qui s'accompagnent d'une perte de rendement. Il a été montré pour des plantes modèles (Arabidopsis, tabac) que des bacteries du genre des Pseudomonasinfluencent la nutrition en fer et la santé de la plante via la synthèse de sidérophores particuliers, les pyoverdines. Des travaux en cours au loboratoire montrent que les pyoverdines impactent également la nutrition en fer et la santé du pois. Ainsi, la comparaison de deux variétés de pois, l'une sensible et l'autre tolérante à la carence en fer,  a montré que : (i) ces génotypes ont des capacités différentes à utiliser le fer apporté par les sidérophores bactériens, (ii) ces capacités varient de plus en fonction du type de pyoverdine et (iii) le niveau d'expression de certains gènes végétaux impliqués dans la dynamique du fer chez la plante varie selon le génotype végétal et/ou le type de sidérophore. L'objectif du projet est d'élargir cette étude en testant d'autres variétés de pois afin d'identifier des traits communs aux pois possédant une sensibilité équivalente à la carence en fer. L’effet de pyoverdines chélatées au fer sera testé sur les génotypes de pois cultivés in vitro. La biomasse et la teneur en fer des plantes seront comparées. Des extractions d'ARN seront réalisées afin d'étudier l'expression de gènes impliqués dans la dynamique du fer par RTqPCR.        

 

Aptitudes recherchées, conditions pratiques: 

Bonne capacité d’adaptation, d’acquisition de nouvelles compétences et bonne aptitude au travail en équipe. Connaissances en microbiologie, écologie microbienne, et biologie moléculaire utiles.

 

 

Références bibliographiques et/ou brevets, site internet

 

Lemanceau, P., Barret, M., Blouin, M., Mazurier, S., Pivato, B. (2018). Plant-Microorganism Interactions in the Rhizosphere. In: Philippe Lemanceau, Manuel Blouin, dir. Soils as a Key Component of the critical Zone 6 Ecology, Chapter 4. London, UK : ISTE. Sous presse.

Lemanceau, P., Barret, M., Mazurier, S., Mondy, S., Pivato, B., Fort, T., Vacher, C. (2017). Plant communication with associated microbiota in the spermosphere, rhizosphere and phyllosphere. In: Guillaume Becard (ed.), dir., How plants communicate with their biotic environment (p. 101-133). Advances in Botanical Research, 82. USA : Academic Press - Elsevier., DOI : 10.1016/bs.abr.2016.10.007

 

Viollet, A., Pivato, B., Mougel, C., Cleyet-Marel, J. C., Gubry-Rangin, C., Lemanceau, P., Mazurier, S. (2017). Pseudomonas fluorescensC7R12 type III secretion system impacts mycorrhization of Medicago truncatulaand associated microbial communities. Mycorrhiza, 27(1), 23-33. , DOI : 10.1007/s00572-016-0730-3

Trapet, P., Avoscan, L., Klinguer, A., Pateyron, S., Citerne, S., Chervin, C., Mazurier, S., Lemanceau, P., Wendehenne, D., Besson-Bard, A. (2016). The Pseudomonas fluorescenssiderophore pyoverdine weakens Arabidopsis thalianadefense in favour of growth in iron-deficient conditions. Plant Physiology, 171(1), 675-693. , DOI : 10.1104/pp.15.01537

Mazurier, S., Merieau, A., Bergeau, D., Decoin, V., Sperandio, D., Crepin, A., Barbey, C., Jeannot, K., Vicre-Gibouin, M., Plesiat, P., Lemanceau, P., Latour, X. (2015). Type III secretion system and virulence markers highlight similarities and differences between human- and plant-associated Pseudomonads related to Pseudomonas fluorescensand P. putidaApplied and Environmental Microbiology, 81(7), 2579-2590. , DOI : 10.1128/AEM.04160-14

 

-------------------------------------------------------------

 

 

Sujet de Stage: Impact de 9 variétés de pois sur le microbiote rhizospherique et sur les communautés en relation avec la dynamique du fer.

 

Maître(s) de stage :Barbara Pivato et Mélanie Lelievre

Tel: 0380693336 et 0380693448

Fax : 0380693224

E-mail: barbara.pivato@inra.fret melanie.lelievre@inra.fr

 

Résumé des travaux à effectuer :

Une meilleure utilisation de la diversité biologique dans les agro-écosystèmes est un levier majeur de l’agroécologie pour concilier la fourniture de services multiples. Par exemple si l’on considère les systèmes prairiaux et les systèmes associés colza/légumineuse, l’association d’espèces semble avoir un effet positif sur la fourniture en azote aux cultures par le sol (Lorin et al., 2016 ; Louarn et al., 2015). Cependant, à l’heure actuelle, la compréhension de cet effet reste incomplète, la part expliquée par des effets de composition C/N des résidus (litière, mortalité de racines, exsudats) et celle relevant d’un effet sur la biodiversité fonctionnelle de la communauté microbienne n’étant pas quantifiées. 

L’objectif du stage M1 est d’analyser l’impact de l’association colza-féverole sur l’abondance, la structure et la diversité du microbiote (bactéries et champignons) rhizosphérique et sur l’abondance de la communauté microbienne impliquée dans le cycle de l’azote.

Les taches du stagiaire M1 seront (i) l’extraction des ADN et évaluation de la biomasse microbienne moléculaire, (ii) l’analyse de la diversité des communautés bactériennes et fongiques par séquençage à haut débit, (iii) la quantification de l’abondance des communautés nitrifiantes et dénitrifiantes par qPCR, et (iv) la mise en relation (analyse canonique des corrélations, analyse de redondance, analyse de la variance,...) avec les données végétales afin d’avancer dans la compréhension des interactions entre association végétale et microbiote.

 

 

Aptitudes recherchées, conditions pratiques: fort intérêt pour la microbiologie moléculaire : expérimentations, analyses bioinformatiques et statistiques. Une connaissance du logiciel R est requise.

 

 

Références bibliographiques et/ou brevets, site internet

(1) Le Roux X. et al.2013. PLOS One 8, e61069.(2) Lorin M. et al.2016. Field Crop Research 193: 24-33. (3) Louarn G. et al. 2015. Plant and Soil 389: 289-305. (4) Pivato B. et al. 2017. Soil Biology and Biochemistry 114, 1-4. (5) Strecker T. et al. 2015. PLOS One 10, e0125678. (6) Strecker, T. et al. Oikos, DOI: 10.1111/oik.03181.

 

-------------------------------------------------------------

 

 

Sujet de Stage :Impact de 9 variétés de pois sur le microbiote rhizospherique et sur les communautés en relation avec la dynamique du fer.

 

Maître(s) de stage :Barbara Pivato

Tel: 0380693336

Fax : 0380693224

E-mail: barbara.pivato@inra.fr

 

Résumé des travaux à effectuer : 

L’environnement tellurique et le génotype de la plante agissent comme des filtres sur le recrutement du microbiote rhizosphérique (1; 2). Le microbiote bénéfique ainsi recruté impacte la physiologie et le fitness de la plante-hôte, en favorisant l’accès aux nutriments et en améliorant la résistance de la plante aux stress biotiques et abiotiques (1). En agronomie, l’idéotype de plante est défini par sa capacité à valoriser de manière optimale l’environnement dans lequel il est cultivé. Or, la compréhension de l’impact de l’interaction entre génotype végétal et environnement sur le recrutement du microbiote rhizosphérique demeure un challenge majeur pour l’identification de traits génétiques et phénotypiques des idéotypes impliqués dans ce recrutement. Pour ces études, le fer représente un bon modèle de l’interaction entre la plante hôte et les composantes biotique et abiotique du sol.

Les objectifs du sujet proposé visent à évaluer l’impact de 9 génotypes de pois, espèce particulièrement intéressante en agroécologie, cultivés dans deux environnements pedo-climatiques différents sur : (i) la diversité et la structure des communautés bactériennes totales de la rhizosphère et du compartiment endophyte-rhizoplan et (ii) la présence et l’abondance relative des communautés bactériennes fonctionnelles associées à la dynamique du fer dans la rhizosphère. La diversité et la structure des communautés bactériennes totales seront analysées via une approche de biologie moléculaire : extraction d’ADN, construction de banques 16S rRNA et séquençage à haut débit. La présence et la diversité des communautés bactériennes fonctionnelles sera caractérisée par analyse bio-informatique, en recherchant des marqueurs selectionnés précedemment au sein des reads obtenues par sequençage à haut débit via l’outil BLAST.

 

 

Aptitudes recherchées, conditions pratiques: Intérêt pour la microbiologie moléculaire et pour les interactions plantes-microorganismes. Fort intérêt pour la bioinformatique et connaissance du logiciel R et de LINUX.

 

 

Références bibliographiques et/ou brevets, site internet

(1) Philippot L. et al. 2013. Nature Reviews Microbiology 11 : 789-799.

(2) Wagner M. et al. 2016. Nature Communications 7 : 12151.

 

 

-------------------------------------------------------------

 

 

Sujet de stage : Le butyrate de sodium comme inhibiteur des Histones Désacétylases : une stratégie innovante de biocontrôle.

 

Maître(s) de stage : Stéphane Bourque

Tel : 03 80 69 34 76

E-mail : stephane.bourque@inra.fr

 

Résumé des travaux à effectuer : 

 

Les histones désacétylases de type 2 (HD2) sont des enzymes qui régulent négativement l’intensité des réponses immunitaires que la plante développe en réponse à un microorganisme pathogène (Bourque et al., 2011). Nous avons montré que le butyrate de sodium (ButNa), un acide gras naturel en C4, inhibe ces enzymes et améliore l’efficacité de produit de bio-contrôle comme le COS-OGA.

L’object du stage est double : tout d’abord en serre et sur le modèle vigne / mildiou et/ou oïdium, rechercher les meilleures modalités d’application permettant d’obtenir la meilleure synergie entre le ButNa et les produits de biocontrôle. Puis au laboratoire et sur un modèle tabac / cryptogéine, préciser davantage le mode d’action de ces HD2, à savoir identifier les protéines cibles des HD2 ou interagissant avec, afin potentiellement de trouver de nouveaux acteurs clés de l’immunité chez les plantes et de développer de nouvelles stratégies de bioprotection.

Ce travail s’inscrit dans le cadre d’un projet financé par le département Santé des Plantes et Environnement de l’INRA.

 

Aptitudes recherchées, conditions pratiques : 

 

L’étudiant.e recherché.e doit avoir de solides connaissances en physiologie végétale et en biochimie des protéines. Idéalement avoir suivi un module interactions plantes – microorganismes serait un plus.

Nous disposons au laboratoire et en serre de tous les équipements nécessaires pour mener à bien les expérimentations requises. L’étudiant.e bénéficiera de l’appui technique de plusieurs personnes de l’équipe, notamment pour les expériences en serres. 

 

Références bibliographiques et/ou brevets, site internet

 

Bourque S., Dutartre A., Hammoudi V., Blanc S., Dahan J., Jeandroz S., Pichereaux C., Rossignol M. and Wendehenne D. (2011). Type-2 histones deacetylases as new regulators of elicitor-induced cell death in plants. New Phytol., 192 ; 127-139.

Granperret V., Francès-Nicolas V., Wendehenne D. and Bourque S. (2013). Type-II Histone DeACetylases: elusive plant nuclear signal transducers. Plant Cell Environ., 37, 1259–1269. 

Bourque S., Jeandroz S., Grandperret V., Lehotai N., Aimé S., Soltis D.E., Miles N.W., Melkonian M., Deyholos M.K., Leebens-Mack J.H., Chase M.W., Rothfels C.J., Stevenson D.W., Graham S.W., Wang X., Wu S., Pires J.C., Edger P.P., Yan Z., Xie Y., Carpenter E.J., Wong G.K.S., Wendehenne D. and Nicolas-Francès V. (2016). The evolution of HD2 proteins in green plants. Trends Plant Sci.21, 1008-1016.

 

-------------------------------------------------------------

 

Sujet destage: Effets de la sécheresse sur l’interaction plante-microorganismes du sol chez le pois : architecture racinaire et cycle de l’azote

 

Maître(s) de stage :Romain Barnard / Marion Prudent

Tel: 03 80 69 37 45 / 36 81

Fax : 03 80 69 32 63

E-mail: romain.barnard@inra.frmarion.prudent@inra.fr

 

Résumé des travaux à effectuer: 

 

Contexte. 

Les légumineuses sont cultivées pour leurs graines riches en protéines. Leur croissance ne necessite pas d’apports d’azote, leur impact environnemental est ainsi très favorable. Dans un contexte de changements climatiques incluant en particulier des périodes de sécheresse plus intenses et plus longues, la nutrition azotée des légumineuses est affectée, ainsi que le cycle de l’azote dans le sol. Il est ainsi urgent de dégager des leviers d’action pour améliorer la nutrition azotée de légumineuses en conditions hydriques stressantes. Des approches innovantes récentes s’appuient sur les interactions positives entre plantes et microorganismes du sol pour améliorer les performances agronomiques, dans une démarche agroécologique. La rhizosphère est le lieu privilégié des interactions entre plantes et microorganismes du sol. L’architecture du système racinaire est ainsi un trait phénotypique majeur des plantes dans cette interaction.

Objectifs.1) Evaluer la réponse à la sécheresse de la plante et de la communauté microbienne du sol à différentes positions le long des racines (représentant ainsi des âges physiologiques variés et des teneurs en eau contrastées). 2) Déterminer l’impact de cette réponse sur le cycle de l’azote dans le sol et la nutrition azotée de la plante.

 

Méthodes. 

Une expérience sera mise en place dans la plateforme de phénotypage haut-débit de l’INRA Dijon. Des pois présentant des architectures racinaires différentes seront cultivés en Rhizotubes en conditions azotées contrastées. Des indicateurs de performance et de stress de la plante seront mesurés sur les parties aériennes. L‘architecture racinaire sera déterminée par analyse d’images, et la spatialisation du système racinaire sera caractérisée par mesure de la composition en C et N de la plante le long des racines. Le sol rhizosphérique associé sera prélevé pour des mesures sur le cycle de l’azote et le séquençage ultérieur des communautés microbiennes.

 

Aptitudes recherchées, conditions pratiques: 

 

Etudiant(e) motivé(e), rigoureux(se). Goût pour le travail en équipe. 

Indemnités de stage ~ 500 €/mois

 

Références bibliographiques et/ou brevets, site internet:

 

Engelhardt IC, Welty A, Blazewicz SJ, Bru D, Rouard N, Breuil MC, Gessler A, Galiano L, Miranda JC, Spor A, Barnard RL (2018) Depth matters: Effects of precipitation regime on soil microbial activity upon rewetting of a plant-soil system. The ISME Journal12:1061-1071Pérez-Jaramillo JE, Carrión VJ, Bosse M, Ferrão LFV, de Hollander M, Garcia AAF, Ramírez CA, Mendes R, Raaijmakers JM. (2017) Linking rhizosphere microbiome composition of wild and domesticated Phaseolus vulgaris to genotypic and root phenotypic traits. The ISME Journaldoi: 10.1038/ismej.2017.85Prudent M, Vernoud V, Girdodet S, Salon C. (2016) How nitrogen fixation is modulated in response to different water availability levels and during recovery: A structural and functional study at the whole plant level. Plant and Soil399: 1-12Pérez-Jaramillo JE, Mendes R, Raaijmakers JM. (2016) Impact of plant domestication on rhizosphere microbiome assembly and functions. Plant Mol Biol90:635-644Barnard RL, Osborne CA, Firestone MK (2015). Changing precipitation pattern alters soil microbial community response to wet-up under a Mediterranean-type climate. The ISME Journal9: 947-957

 

 

 

-------------------------------------------------------------

 

Laboratoire d’accueil ULCO : 

 

Sujet de stage: L’interaction tripartite comme moyen de lutte alternative contre les maladies du blé tendre

 

Unité de Chimie Environnementale et Interactions sur le Vivant (UCEIV) – SFR Condorcet
Equipe Interactions Plantes-Champignons et Remédiation (IPCR)
Université du Littoral Côte d'Opale (ULCO).
50 rue Ferdinand Buisson.  62228 CALAIS cedex 
Contact :
Prof. Anissa LOUNES-HADJ SAHRAOUI
Tél : 33 03-21-46-36-58
E-mail : lounes@univ-littoral.fr

 

 Les travaux de recherche à mener s’inscrivent dans le cadre d’un projet de recherche A2U (Appels à Projets Interuniversitaires Picardie Jules Verne/ULCO/Artois). Ce projet s’inscrit dans le contexte général du développement d’une agriculture plus durable et vise à développer des stratégies alternatives aux produits phytopharmaceutiques conventionnels pour protéger les plantes cultivées contre les maladies, notamment par le recours au biocontrôle. 

Le projet Triplet (inTeraction tRIPartite Lutte alTernative) collaboratif réalisé entre deux équipes de deux Universités, l’Unité de Chimie Environnementale et interactions sur le Vivant (UCEIV) à l’Université du Littoral Côte d’Opale (ULCO) et l’unité Ecologie et Dynamique de Systèmes ANthropisés (EDYSAN) de l’Université de Picardie Jules Verne (UPJV). 

Dans ce projet Triplet, deux microorganismes telluriques, un champignon mycorhizien à arbuscule (CMA) et une bactérie PGPR (Plant growth Promoting Rhizobacteria) vont être associés et inoculés à des plantes de blé afin de tester leur capacité à contrôler le développement d’agents pathogènes du blé. 

Notre équipe travaille principalement sur deux pathosystèmes, qui mettent en jeu le blé tendre Triticum aestivum, et deux de ses agents pathogènes que sont Blumeria graminisf. sp. tritici, responsable de l’oïdium du blé, et Zymoseptoria tritici, responsable de la septoriose. Des études antérieures ont montré la capacité CMA à protéger le blé contre l’oïdium, par effet systémique (Mycorrhizal Induced Resistance, MIR). 

Par ailleurs, l’unité EDYSAN a montré qu’une bactérie PGPR, Sphingomonassediminicola,que l’on retrouve fréquemment dans les sols agricoles, est capable de stimuler la croissance et les défenses des plantes, comme l’accumulation de divers composés polyphénoliques.

La personne recrutée sera chargée d’étudier l’impact de S.sediminicolasur la capacité du CMA à coloniser les racines du blé (suivi de la mycorhization) et inversement, l’effet du CMA sur l’installation des bactéries dans les tissus de la plante (caractère endophyte de S. graminicola). Parallèlement à ses observations, l’efficacité de l’inoculation du blé par ces différents microorganismes (seuls ou en combinaison) dans sa protection contre l’oïdium et la septoriose ainsi que l’expression des gènes marqueurs des défenses du blé seront évalués

 

 

-------------------------------------------------------------

 

Etablissement d’accueil : L'Institut de l’Agriculture et de l’Alimentation Biologiques (ITAB) 

Sujet de Stage 1: Approbation communautaire en protection des plantesIntitulé du stage: Nouveaux moyens de bio-contrôle en protection des cultures avec les substances naturelles : Constituer un dossier d’approbation de substance naturelle en substance de base au règlement (CE) n° 1107/2009 

Responsable : Mme Camille Suchar


Coordonnées : Tél: 01 40 04 50 64 

Fax:
Email: direction@itab.asso.fr

Maître(s) de stage : Patrice MARCHAND, Responsable du Pôle Substances Naturelles
Tel: 01.40.04.50.75


E-mail: patrice.marchand@itab.asso.fr 

Résumé des travaux à effectuer: 

Contexte :

Depuis 2007, l’ITAB est impliqué dans l’appropriation de la réglementation européenne. Après la constitution d’un guide dit « PNPP » (Produits Naturels Peu Préoccupants), puis un guide « Bio-contrôle », plusieurs dossiers d’homologation ont été constitués. Il est aujourd’hui nécessaire d’amplifier le nombre de dossiers produits. Depuis 2011, l’ITAB est impliqué dans la mise en conformité avec la réglementation européenne des extraits végétaux en protection des cultures. Il participe actuellement au montage de dossiers d’homologations pour approbation au Règlement CE n°1107/2009. 20 substances (16 ITAB) ont été approuvées de 2014 à en 2019 ainsi que des extensions d’usages. Il est aujourd’hui nécessaire d’élargir le champ d’investigation à de nouveaux extraits intéressants pour l’agriculture conventionnelle et biologique, et en particulier concrétiser les demandes spécifiques de l’agriculture biodynamique ; et d’identifier les partenaires possibles pour parvenir aux « homologations » (terme générique), dans les meilleurs délais, et à leur transfert en Agriculture Biologique. 

Missions :

Ce stage constitue une valorisation de l’expérimentation terrain par l’« homologation ». Le/la stagiaire aura pour mission de constituer 1 dossier (ou 2 s’il s’agit d’un M2) d’approbation d’une substance naturelle au titre du règlement (CE) n°1107/2009.
Après une phase permettant de cerner le contour des homologations de produits alternatifs, le travail doit permettre de valoriser cette réalisation dans le montage du dossier européen. 

Il s’agira de dépouiller et de synthétiser la littérature, anglaise principalement, puis de générer un dossier de substances de base au Règlement CE n°1107/2009 pour une substance naturelle. Ce stage constitue une transition entre la recherche empirique, les résultats des expérimentations terrains, le travail de laboratoire pour la partie toxicologique et le travail règlementaire. 

Il s’agira de mener les tâches suivantes pour le dossier d’approbation : 

-Se baser sur le document Sanco 10363/2012 rev. 9 (ou 10 à la date du stage), 


-Recenser l’ensemble des connaissances scientifiques sur la substance ciblée (plante 
entière, extrait animal, minéral ou alimentaire), 


-Réaliser une synthèse bibliographique approfondie (modèle BSAT fourni) permettant de constituer un dossier à destination de la commission européenne afin de valider de nouvelles substances naturelles au regard de la récente règlementation Européenne n°1107/2009 pour la mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques, 


-Rechercher et calibrer les Usages Agricoles (GAP) de la substance en question au sens du RCE 1107, 


-Travailler avec les acteurs de recherche/développement des firmes ou TPE qui le produise et commercialise 
Aptitudes recherchées, conditions pratiques: 
Motivation par la règlementation, les solutions de Bio-contrôles (IPM/PBI), et en particulier les substances naturelles à usage phytosanitaire.
Intérêt pour l’agriculture biologique et les solutions alternatives, l’écologie chimique. Aptitudes requises : Anglais indispensable, Chimie, Ecotoxicologie, esprit de synthèse, rigueur, autonomie, curiosité, adaptabilité.
Gratification mensuelle à hauteur de 603,75 €. Participation aux frais des repas et de transports pris en charge à 50% pour les déplacements liés au stage.
Basé au Siège (Paris). 
Références bibliographiques et/ou brevets, site internet 
(5 réferences) http://substances.itab.asso.fr/


1."Basic Substances: An approval opportunity for Low Concern Natural Products under 
EU pesticide regulation", P A Marchand, Pest Management Science, 2015, 71 (9), pp. 
1197-1200, doi:10.1002/ps.3997 


2."Basic substances under EC 1107/2009 phytochemical regulation: experience with 
non-biocide and food products as biorationals" P A Marchand, Journal of Plant 
Protection Research, 2016, 56(3), 312-318, doi: 10.1515/jppr-2016-0041 

3."Basic Substances under EU Pesticide Regulation: an opportunity for Organic Production?" P A Marchand, Organic Farming, 2017, 3(1), pp. 16–19, doi: 
10.12924/of2017.03010016 


4."Basic and Low risk Substances under EU pesticide regulation: A new choice for 
biorationals portfolio of Small and Medium-sized Enterprises" P A Marchand, Journal of Plant Protection Research, 2017, 57(4), pp. 433-440 doi:org/10.1515/jppr-2017- 0056 16 


5."Evolution of Regulation (EU) No 540/2011 since its entry into force" D C Robin, P A Marchand, Journal of Regulatory Science, 2019, 7, pp. 1-7. doi.org/10.21423/jrs- v07robin 







Emplois